Métamorphoser un escalier : poser des contremarches

Publié le par Catherine Valat

L'escalier qui dessert la mezzanine occupe un angle du séjour, et il avait beau être "à clair voie" : comprenez sans contremarches, je le trouvais trop présent et surtout il assombrissait le fond de la pièce.

Je sais que les escaliers de ce type, en hêtre massif, non teintés ni cirés, sont tendances, mais moi j'avais envie depuis longtemps de lui donner un style plus anglais : autrement dit de poser des contremarches et de le peindre en blanc ou ivoire.

Je me suis lancée il y a deux étés, après avoir longtemps cogité à la façon de m'y prendre. L'ensemble des travaux m'a pris une semaine, en m'y tenant toute la journée.

Etape 1 : mesure de chaque marche et espace pour chaque contremarche.

Etape 2 : achat de 17 planches de contreplaqué aux dites mesures et de baguettes quart de rond.

Etape 3 : nettoyage à fond des marches et des limons

Etape 4 : pose de chaque contremarche en l'encastrant dans le limon côté mur, en clouant ma contremarche à la tranche de la marche et en fixant sous la marche supérieure une baguette quart de rond (plus facile à fixer et plus esthétique vue de dessous qu'un tasseau) pour éviter que le moindre coup de pied ne fasse voler l'assemblage. (J'ai deux garçons...)

Cette étape à bien sûr demandé pas mal de temps, pour ajuster chaque élément, recouper la partie devant s'encastrer dans le limon...

Etape 5 : peinture de l'ensemble de l'escalier en blanc cassé : les marches et la rampe avec une résine (Résinence) pour la résistance à l'usure et la facilité d'entretien, le dessous de l'escalier, le limon et les barreaux avec une peinture pour bois de même couleur.

J'ai profité que les enfants soient en mini-camp pour me lancer car évidemment il est impératif de respecter le temps de séchage sans marcher sur la résine. Il m'a fallu aussi utiliser un échafaudage pour peindre le retour de la rampe au niveau de la mezzanine... et là j'étais déjà moins fière.

Deux couches de peinture, plus une couche de résine de finition sur les marches plus tard, j'avais un escalier "tout neuf".

Du coup, dopée par ma "réussite" j'ai aussi repeint les poutres du salon, celle de la cheminée, les fenêtres et les tringles à rideaux : fini le rustique, bonjour le shabby chic, moins de teintes de bois différentes dans la même pièce et surtout un séjour beaucoup plus lumineux !

Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.
Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.

Un petit "avant-pendant-après" pour récapituler les étapes.

Publié dans Gros travaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Corinne 02/06/2021 09:12

Bonjour, vous rappelez-vous de l'épaisseur des contremarches en contreplaqué ? Je voudrais faire exactement la même chose à mon escalier. Merci !

Francois 31/12/2020 10:45

Bonjour , je viens de faire exactement le même travail sur un escalier en orme . Résultat , ça grince affreusement . Avez vous eu le même problème et si oui comment l'avez vous résolu ? Merci d'avance . François

vincent 20/03/2021 14:40

pour éviter le grincement faites un leger joint en silicone sous la marche

Catherine 31/12/2020 12:52

Bonjour François, pour nous pas de grincements, peut-être parce que les marches en hêtre sont très épaisses... sinon j'ai toujours entendu dire que pour un escalier ou un parquet qui grince il faut mettre du talc, peut-être pouvez-vous essayer. Bon courage. Cordialement, Catherine

Catherine 05/05/2020 09:14

Bonjour Martine, Merci pour votre visite et de votre commentaire. Portez-vous bien.

Marine 22/07/2020 21:55

Bonjour,
J'aimerais réaliser ce travail sur mon escalier. Pensez vous qu'il est obligatoire d'encastrer la contremarche dans le limon ?
Merci à vous

Martine 05/05/2020 05:53

Bonjour. J'adore la transformation de cette pièce cathédrale. J'avoue avoir la même configuration avec un pavillon Bouygues.

Catherine 23/07/2020 11:27

Bonjour Marine,
Si le bois de vos marches le permet, vous pouvez clouez vos contremarche contre la tranche, mais c'est moins esthétique ; et si le bois est très dur (comme c'était le cas pour moi avec du hêtre) et qu'il est difficile de clouer votre planche avec des petites pointes, il est plus sûr d'encastrer la contremarche dans le limon pour assurer la solidité.
Voilà ce que je peux vous conseiller. Bon courage Marine.

Sabine 04/01/2020 18:27

Bonjour, je viens de trouver votre article et un grand bravo pour votre réalisation. A combien, environ, vous est revenu cet habillage (hormis la peinture)? Merci

Sabine 05/01/2020 11:37

Tous mes vœux également Catherine et merci pour votre réponse. Je ne sais pas encore si je vais le faire moi même ou trouver un " pro" pour m'aider dans ces travaux. C'est surtout me souci de faire des saignées dans le limon qui me questionne. Bonne journée

Catherine 05/01/2020 10:40

Bonjour Sabine,
Je vous remercie pour votre commentaire. Honnêtement je ne me souviens plus du coût, mais sans la peinture ce n'était pas bien élevé, le contreplaqué, même coupé à la demande n'est pas très cher et les baguettes 1/4 de rond non plus. En comptant large je dirais moins de 100€, c'est surtout la peinture qui était chère...
Bon courage si vous envisagez ce genre de travaux, ça en vaut la peine.
Je vous souhaite tous mes voeux pour 2020, et pleins de travaux d'embellissement !