Romantisme dans la lingerie

Publié le par Catherine Valat

Romantisme dans la lingerie

Un article à épisodes, c'est ce que je vous réserve cette fois-ci. J'ai mis en scène près de la fenêtre un ensemble de meubles et objets tous chinés et/ou personnalisés pour composer cette scène shaby-chic.

Episode 1 : l'armoire à linge.

Cette petite armoire a été chiné sur la brocante de Durtal il y a plusieurs années. Elle était couleur bleu canard avec des taches et éraflures, le panneau d'une des portes enfoncé, la serrure défectueuse, etc... Je ne l'ai pas payée bien cher, mais il y avait du travail, mais c'est elle qui m'a donné le goût du bricolage.

D'abord enlever les 4 panneaux des portes pour ne laisser que l'entourage. Puis fixer du grillage à poule à l'intérieur des panneaux, et en façade des baguettes quart de rond pour la finition.

Reprendre à la pâte à bois les parties lésées, notamment le bord d'un des battants de porte, qui était si "rogné" qu'on ne pouvait fermer efficacement le meuble.

Un petit noeud en bois, trouvé en brocante, a été cloué sur le haut de l'armoire, comme un fronton, pour une finition romantique et donner un peu d'âme à ce meuble de forme basique.

Ensuite après un bon ponçage au papier de verre, passer une sous-couche blanche sur tout le meuble. Deux couches de patine "blanc albâtre" de chez Libéron sont appliquées, y compris sur le grillage.

Une nouvelle serrure pourvue d'une clé et d'un cache serrure à l'ancienne a été clouée sur l'un des battants.

Il ne restait plus qu'à y ranger mon linge de maison, qui se trouve ainsi mis en valeur.

Publié dans Meubles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article